[PRISE DE PAROLE] Quel impact pour l’intelligence artificielle sur l’industrie et les métiers du recrutement ?

Le Groupe Adéquat était invité au Executive Forum Europe qui se tenait à Londres les 27 et 28 novembre. Un événement organisé par le SIA (Staffing Industry Analysts, l’observatoire mondial des entreprises du secteur du recrutement) qui a réuni pendant 2 jours à Londres plusieurs centaines de dirigeants et décideurs du secteur du recrutement venus de toute l’Europe. A l’occasion du débat de clôture de l’évènement, plusieurs experts dont Jérôme Rieux (directeur Général du Groupe Adéquat) ont été invités à confronter leurs opinions sur l’impact de l’Intelligence Artificielle (IA) sur le futur des métiers du recrutement. Le point de départ de l’échange ? L’affirmation que d’ici 2030, 50 % des métiers du secteur du recrutement auront été impactés voir détruits par l’IA !

L’occasion pour le Groupe Adéquat de se positionner sur la question.

Oui ! L’Intelligence Artificielle et l’innovation en général vont évidemment avoir un impact (et c’est déjà le cas) sur les métiers du recrutement mais ne vont pas tout renverser. Il serait incohérent d’imaginer que l’IA ne va pas influencer la façon de pratiquer nos métiers. Il est même certainement probable que le marché va être impacté de façon finalement plutôt positive par les innovations permettant par exemple de rechercher des profils via une analyse plus rapide et plus exhaustive des datas, et de sélectionner des profils sur des critères objectivés et algorithmés.

Une bonne nouvelle puisque ces technologies permettront de rapporter plus de business aux sociétés de recrutement par la réduction de la méfiance de certains clients vis-à-vis de ces dernières, mais également de libérer du temps aux recruteurs pour effectuer des tâches bien plus agréables et importantes. Ainsi, les tâches répétitives et chronophages seront très certainement remplacées par des algorithmes, laissant aux recruteurs des tâches plus stratégiques telles que la validation du profil, la persuasion du client et du candidat sur leur compatibilité, l’intégration du candidat…

Mais non ! L’IA ne remplacera jamais les compétences proprement humaines telles que la persuasion, l’empathie, la créativité et autres qualités typiques des humains. Nos métiers ne vont donc pas disparaître mais évoluer. Avec l’arrivée de plus en plus forte des millenials sur le marché du travail, le profil des recruteurs de demain devrait se rapprocher de plus en plus d’un coach personnel qui suivra à 360° les candidats et les clients tout au long de leur parcours professionnel et de leur évolution.

Une perspective d’autant plus rassurante puisque cette approche qui tend à valoriser le facteur humain est particulièrement chère au Groupe Adéquat, qui se distingue avec succès sur le marché du recrutement depuis des années en focalisant justement sur l’importance des relations humaines. Et c’est d ailleurs en ce sens que le Groupe dirige ses propres investissements digitaux dont l’objectif est d’automatiser les tâches rébarbatives et chronophages pour redonner le temps aux collaborateurs de se concentrer sur les tâches à valeur ajoutée !

Une évolution plutôt positive qui nous laisse très optimistes quant à l’arrivée de ces nouvelles technologies !

Vous aimerez aussi

[INTERNATIONAL] Un bureau d’un tout nouveau genre à Tralee (Irlande) pour Sigmar Recruitment !

[RÉCOMPENSES] Jean-Marc Brun, fondateur du Groupe Adéquat, cité parmi les 100 leaders des ressources humaines les plus influents (Source SIA)

[PARTENARIAT] Le Groupe Adéquat, de nouveau Partenaire Officiel du Festival Lumière